Suite: Victoire à Montreuil!

Publié le par Collectif des Féministes pour l'Egalité

Témoignagne de John Mullen à Montreuil: Victoire des mamans!

Pour vous communiquer une petite victoire pour défendre à Montreuil le droit des mères qui portent le foulard d'accompagner les sorties scolaires comme les autres parents.
Nous avons eu le conseil d'école hier soir dans l'école de ma fille. Ambiance très tendue au début.

Néanmoins, à la longue j’ai réussi à avoir une majorité pour faire enlever du règlement intérieur proposé l’interdiction des mères qui portent le foulard quand elles accompagnent des sorties scolaires (au jardin public, bibliothèque etc etc). Le texte proposé avait stipulé qu’au delà de six sorties accompagnées dans l’année, elles étaient interdites !!! (car c’était un texte compromis - l’année dernière le texte n’était pas passé).

Mais pour ce qui est d’être « intervenant » plutôt « qu’accompagnateur » (c’est à dire d’animer les ateliers cuisine, peinture, lecture faits pour les petits le vendredi), nous n’avions pas la majorité - tous les enseignants étaient contre et cette interdiction est passée dans le règlement. Tous les délégués parents d’élève se sont abstenus sur le règlement suite à cela.

Le fait le plus notable était l’avis de la directrice, sincèrement convaincue qu’un « règlement type » produit au niveau départemental avait force de loi, et que c’était illégal pour le conseil d’école de ne pas le suivre...
Une des déléguées de parents d'élève porte le foulard (et participe à la vie de l'école depuis plusieurs années). Elle était visiblemet étonnée d'ête déféndue.

Voici le texte que j'ai préparé pour les membres du conseil d'école avant la réunion, qui a beaucoup aidé à communiquer un argumentaire un peu structuré. 

John

 

Sur le règlement intérieur de l’école - sections sur « la laïcité ». 

- Pour les membres du conseil d’école 

- Copie à l’inspection académique. 

Bref Historique

L’année dernière plusieurs écoles sur Montreuil, et quelques écoles sur d’autres villes autour de Paris et de Grenoble ont voulu interdire la participation aux sorties scolaires de mères musulmanes qui portent le foulard.

La justification donnée a souvent été la loi sur la laïcité de mars 2004. Pourtant, le circulaire d’application de la loi précise que « la loi ne concerne pas les parents d’élèves », (partie 2.3 de la circulaire) et que « la loi ne modifie pas les règles applicables aux agents du service public. »

Interrogé par des parents d’élève de l’école Paul Bert, une des inspectrice d’académie adjointe, Mme Leloup a répondu (lettre du 16 décembre 2004) que « Pour autant qu’il ne s’agisse que d’accompagnement,  les parents ne sont pas soumis à l’application du principe constitutionnel de la laïcité ».

Certaines écoles ont quand même voté ces règlements, souvent sous la pression de la mairie et de l’inspection. Mais ils ont souvent été obligés de faire marche arrière. Notamment en mai dernier à l’école maternelle Anatole France, une mère qui porte le foulard été interdite de tenir un stand à la kermesse. Après la mobilisation de plusieurs associations, journalistes etc, elle a pu tenir le stand, et depuis septembre est également accepté lors de l’accompagnement des sorties scolaires.

A Joliot Curie Maternelle l’année dernière, le règlement n’a pas été voté, et l’inspectrice n’est pas intervenue par la suite pour entamer un dialogue quelconque.

Cette rentrée, on nous propose une nouvelle version radoucie du règlement,  qui pose néanmoins de graves problèmes de fond et de forme.

Problèmes de fond 

- La section sur la laïcité ne répond pas à des problèmes quelconques vécus par l’école, mais s’inspire de considérations politiques extérieures à l’école. Chacun a le droit à ses opinions politiques, mais elles n’ont pas leur place au sein d’un règlement d’école.- Ce genre de rajout aux règlements intérieurs des écoles n’existe que dans deux départements dans toute la France ; il surgit d’un discours politique particulier et aucunement d’une obligation légale. 
- Il n’est pas le rôle d’un règlement d’école de rappeler la constitution ni les lois du pays, qui sont applicables automatiquement partout. 
- Le texte est diffamatoire, car il suggère que les mères musulmanes qui portent le foulard ne respectent pas la séparation de l’enseignement et la religion, ce qui n’est pas vrai. Il suggère également que ces mères auraient fait pression sur les élèves par rapport à leur religion, ce qui est faux. 
- Le texte pointe du doigt les mères musulmanes qui portent le foulard comme un problème. Il participe ainsi à une campagne générale de stigmatisation des musulmans. Ce n’est pas seulement inique, ce n’est pas le rôle d’un règlement d’école. 
- Le texte est sans principes : il a été modifié dans le seul objectif d’être voté plus facilement. Ainsi par exemple la section qui précise que certaines personnes seraient interdites si elles accompagnent des élèves plus que six fois par an. Comme si elles pouvaient poser problème en venant sept fois, mais pas en venant cinq fois. 

Problème de forme 

- L’intention de cette section est la même que la section proposée l’année dernière, et rejetée par le conseil d’école. Pourtant, il n’y a eu aucune tentative de dialogue de la part de l’inspectrice. Je lui ai personnellement écrit une lettre sur ce sujet et elle a déclaré à l’ancienne directrice de notre école qu’elle « ne voyait pas pourquoi » elle devait répondre ! L’inspectrice aurait pu venir à un conseil d’école, voire même organiser une réunion avec l’ensemble des parents d’élève pour recueillir leurs sentiments sur la question. Il n’en a rien été. 
- En général, une méthode d’intimidation et pas de conviction a été utilisée pour tenter de faire voter ces règlements politiques. Dans certaines autres écoles de Montreuil on a fait voter ces règlements en promettant de ne pas les appliquer ! Ou on a essayé d’expliquer aux enseignants qu’ils avaient le droit de voter sur le règlement en conseil d’école, mais l’obligation de voter en faveur du règlement une idée qui contredit le principe même d’un vote. 



Propositions : Nous ne sommes pas tenus de nous mettre d’accord sur le rôle de la religion dans la société !

Il y a trois solutions que je crois acceptable :

1) voter le règlement de l’école en enlevant les deux sections sur la laïcité.

2) rajouter la phrase suivante au règlement avant de le voter :

« Le respect de la laïcité n’empêche pas chacun(e) de suivre ses propres croyances philosophiques ou religieuses. Les codes vestimentaires liés aux croyances (turbans, foulards...) restent une question purement privée et n’empêche pas une pleine participation dans la vie de l’école. »  
3) ne pas voter de règlement d’école et inviter l’inspectrice à nous rencontrer pour en discuter.

 

Conclusion 

L’école doit être ouverte à tous et à toutes. L’enseignement est laïc - il n’y a pas de cours de religion. Mais l’école publique accueille tout le monde et doit jouer un rôle de construction de liens sociaux entre des gens très différents. Pointer du doigt une certaine catégorie de personnes est contraire à l’éthique de l’école publique. Il serait honteux de vouloir limiter la participation de certains parents à cause de leurs origines ethniques ou leurs croyances religieuses musulmanes, juives, catholiques ou autres. Le règlement n’est « qu’une petite discrimination » selon certains, mais c’est une petite discrimination qui rappellent les années les plus noires de l’histoire du XXème siècle. 

John Mullen 10 novembre 2005

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Can certainly you will be leading a real challenge hectic everyday life, and you might have no time that you witnessed to grab the cleaning done in the house and because of this you would want the aid of part precious time housemaids on Dubai no one can get that cleaning achieved efficiently. They gets the maintaining done for the reason that they is the trained, professional, experienced, knowledgeable and most significantly determined to make immaculate home cleaning services. Currently affordable services based on our service personnel, we gets you that cleaning achieved easier rather than before.
Répondre